Bienvenue sur micro-scooter
micro-scooter électrique : la moiblité urbaine de demain
CONTACTEZ-NOUS

Etat du marché de la mobilité urbaine

mobilité urbaine durable et douce
L’analyse du marché de la mobilité urbaine multimodale prend en compte les offres complémentaires aux transports en commun et voiture (incluant la voiture électrique et la voiture en libre service ou auto partage).

Jusqu’à peu de temps, l’offre s’articulait essentiellement autour du vélo en libre-service et vélo à assistance électrique personnel dopé par la mise en place d’une prime.

Or les enquêtes disponibles montrent que le vélo station en libre service pose un problème de disponibilité pour 65 % des utilisateurs. A cela il faut ajouter le coût répercuté à la collectivité par vélo (en moyenne 2000 €/vélo).

Ce modèle est très onéreux pour un bénéfice service rendu pas toujours justifié.

Le modèle le moins coûteux est celui adopté par la ville de Strasbourg ou le vélo est mis à disposition de l’utilisateur nominativement.

Parallèlement le vélo (classique ou assistance électrique) présente un inconvénient majeur : l’encombrement.

En effet il pose un problème de stockage et un problème de continuité multimodale (pas toujours possible de le faire suivre dans les transports en commun ou en voiture).

Enfin le vélo n’est pas plébiscité par une tranche jeune de la population qui préfère d’autres moyens de transport.

Pour répondre en partie au problème de la disponibilité et au problème du coût pour la collectivité, il y a émergence depuis quelques mois d’offres de vélos libre-service sans station.

Le principe est de géolocaliser un vélo à proximité, et une fois abonné au service de le débloquer à l’aide de son smartphone.

Ce modèle répond en partie aux contraintes du vélo station en libre-service mais génère d’autres types de problèmes.

Quel sera le taux de vandalisme sur des vélos présents sur l’espace public 24h/24 sachant que le taux de vandalisme sur le vélo station en libre-service est déjà important ?

L’appropriation par les utilisateurs d’un système en libre-service pour lequel ils veulent une disponibilité immédiate et localisée conduit déjà certains utilisateurs à enfermer les vélos libre-service dans une cour ou un espace privatif pour être certain de le retrouver en sortant.

De même se pose le problème de la gestion de la répartition sur l’espace public en terme géographique et horaire.

Enfin l’occupation de l’espace public devra nécessairement être réglementé au vu de la prolifération des vélos à certains endroits.

L’offre de scooters électriques en libre-service sans station reprend la même problématique que l’offre de vélos en libre service sans station avec un problème de modèle économique.

En effet ce type de véhicule coûte actuellement 3000 € en moyenne.

Sachant qu’avec un simple brouilleur GSM, il est possible de rendre le système de localisation inopérant, il y a fort à parier que le taux de vandalisme sur ce type de véhicule soit très vite problématique.

Pertinence Et Légitimité Des Micro-Véhicules Électriques

micro-véhicules électriques
Le choix du service Micromobile s’est porté sur les micro-véhicules électriques car ils correspondent en l’état actuel de la technologie à la solution multimodale la plus intégrable dans un contexte de transport urbain.

Le prix d’achat d’un micro-véhicule électrique, permet en fonction du modèle de le positionner au niveau d’un maximum d’acquéreurs potentiels (de 200 € à 800 €) ; le prix moyen est 2 fois inférieur au prix moyen d’un vélo à assistance électrique.

Pour couvrir un maximum de besoins, il faut une offre de service qui intègre à la fois une offre de consigne sécurisée avec recharge pour les propriétaires, et une offre location pour les utilisateurs occasionnels.

Compte-tenu du prix et des possibilités du service, nombre d’utilisateurs ayant testé les micro-véhicules électriques sans y avoir préalablement pensé envisagent d’en acheter un, en complément de la voiture et au-delà d’une simple utilisation en milieu urbain.

Les micro-véhicules électriques lèvent un frein culturel : contrairement au libre-service, je peux conserver mon propre véhicule, je peux le faire suivre, je peux le garer où je veux, et je peux en louer un autre si j’en ai besoin.

L’encombrement minimum du micro-véhicule électrique permet de le faire suivre, le monter au 3ème étage et le ranger dans un placard, le mettre à recharger dans un coin du bureau, le faire suivre dans la voiture.

Ces micro-véhicules s’intègrent parfaitement avec une application multimodale géolocalisée.

Je sélectionne un trajet, je peux combiner tous les moyens de transport et utiliser un micro-véhicule électrique en complément.

L’apprentissage de mes déplacements permet à l’application de me proposer la solution optimale.

Micromobile

A partir de cette analyse, nous avons conçu Micromobile comme une offre de service disruptive, complémentaire et intégrable aux autres offres sur le marché.

L’offre Micromobile permet de cibler le double marché des collectivités et entreprises dans le cadre des PDE.

Micromobile est l’offre la plus modulable et la plus adaptable aux contraintes des utilisateurs; en cela elle représente l’offre au potentiel le plus important en matière de mobilité urbaine connectée.

Micromobile est à ce jour, la seule offre de ce type sur le marché.

Les moyens d’un déploiement national et international permettront à Micromobile de se positionner comme leader sur le marché de la mobilité urbaine.

Synthése du marché de la mobilité urbaine 2 roues

micro-scooter électrique

Vélo libre-service (VLS) en station

  • coût installation
  • 65 % des utilisateurs non satisfaits (non disponibilité ou stations pleines)
  • encombrement
  • problème du dernier kilomètre


VLS et scooter sans station (offre free floating)

  • problème de répartition (géographique et horaire)
  • encombrement
  • vandalisme (coût induit)
  • civisme utilisateurs et frein culturel du partage
  • occupation espace public


Vélo assistance électrique

  • prix acquisition
  • encombrement
  • continuité multimodale


Micro-véhicules électriques

  • petit prix acquisition
  • autre ciblage générationnel
  • pas d’encombrement
  • continuité multimodale
  • peu d’occupation d’espace public


Micromobile: une offre de location libre-service et une offre de consigne sécurisée pour couvrir un maximum de besoins et lever les freins culturels.